bandeau

puceDisque externe AluIce Storeva 1 To

oreille2acheté chez MacWay en mai 2010, ne fonctionne plus en septembre 2011. Bien sûr plus de garantie. C'est bien la première fois qu'un DD me lâche si prématurément. Aucune des interfaces tant USB2 que FW 800 ou 400 ne répond, ou alors de manière hypotétiquement aléatoire. Donc adieu ma TimeMachine.

Ayant acheté récemment, en juin, un autre Storeva, le Xslim, j'avais remarqué que son interface USB 2 (3 ?), se déconnectait de temps à autre, malgré sa surprenante double alimention USB (2 ports pour un disque !). Je subsume donc que la connectique d'interface de Storeva est déficiente sur ces deux disques.

J'ai démonté le boitier de l'AluIce, tout propre, nickel, comme neuf. Le disque de l'AluIce est un Hitachi fabriqué en février 2010, je suis certain qu'il doit encore parfaitement fonctionner, ce ne sont pas des clowns d'intégrateurs, eux.

Sans oublier mes précédents disques MacWay qui ont rendu l'âme il y a pas bien longtemps :

Je vais donc acheter - encore 35 € - un de ces docks que nous propose MacWay, par exemple le FlatDock, mais serait-il lui aussi fabriqué par Storeva ? Ah non par MacWay, hum, hum, sceptique je suis…

» Des retours d'expérience ?

Mon bon gros Maxtor Basics Desktop USB 2 de janvier 2009, ne me fait, pour l'instant, jamais défaut.

Ne supportant pas l'absence de TimeMachine, malgré un clone sur le Xslim, et des sauvegardes du Mini sur le Maxtor (j'ai déjà donné, merci), je me suis décidé pour un disque de fabricant et non pas d'un intégrateur. Ma nouvelle TimeMachine est sur un Western Digital - My Book Studio 1To, spécial Mac ! Plus silencieux que l'Hitachi, merci.
Bien qu'un de mes amis sur PC (pas réussi à l'en déloger), ai eu un problème de récupération de photos sur un même type disque. Bon, il en a cinq...

» Des retours d'expérience ?

Question subsidiaire n'est-ce pas les interfaces du nouveau Mac Mini qui seraient en cause ?

C'est d'une fragilité, la fabrication de cette électronique de communication, non ?

Trois sauvegardes, ça vous intrigue ? Et bien, j'ai perdu une fois un disque, depuis je n'ai aucune confiance, na!

pucePendant ce temps j'écoute Phonogliphi, pour voix, basson & orchestre (2011) de Pierluigi Billone (1960) par le SWR Sinfonieorchester de Baden-Baden & Freiburg, sous la direction de Emilio Pomàrico.


© 1999-2011 - Gilles Pouëssel